Les Odeurs de plus près

Les odeurs en parfumerie et les familles olfactives

Tout savoir sur les odeurs et les familles olfactives.

On classe les parfums selon leur composition.
Un parfum est composé selon une thématique, c’est-à-dire de composants dominants.
Ainsi, on obtient un classement des parfums en familles et sous-familles olfactives.

– Les floraux :
Nombre de parfums féminins se basent sur les fleurs !
Ex : L’air du temps de Nina Ricci, Joy de Jean Patou, ou Pleasures d’Estée Lauder.
Ils peuvent être également :
floraux-fruités (J’adore de Dior, Petite Chérie d’Annick Goutal où la poire domine, ou Baby
Doll d’Yves Saint Laurent et Hot couture de Givenchy, très fruits rouges).
floraux-aldéhydés (dont le premier fut le mythique N°5 de Chanel).
floraux-verts (Vent Vert de Balmain, Envy de Gucci ou N°19 de Chanel).

– Les hespéridés :
Il s’agit d’eaux fraîches, plutôt légères, souvent aquatiques, agrumes, ou aromatiques (avec du romarin, du thym, de l’estragon…).
Ex féminins: Eau belle d’Azzaro, O de Lancôme et les eaux de Cologne (Cologne de Thierry Mugler)…
Ex masculins : Eau sauvage de Dior, Chrome d’Azzaro, Pour Monsieur de Chanel…

– Les chyprés :
Ils sont boisés, basés sur des accords de mousse de chêne, on retrouve le patchouli, la bergamote. Ils peuvent être floraux ou fruités.
Ex : Aromatics Elixir de Clinique, Gucci III, Magnetism d’Escada, Mauboussin (éponyme), Yvresse d’Yves St Laurent…

– Les orientaux ou ambrés :
Vanillés, musqués, épicés, boisés… Ils sont souvent capiteux.
Ex féminins : Coco de Chanel, Classique de Gaultier, Loulou de Cacharel, Angel de Mugler…
Ex masculins : Le Mâle de Gaultier, Black Code d’Armani, Hanae Mori, Lolita Lempicka au masculin,…

– Les boisés :
Ils sont constitués, notamment en notes de fond, de santal, bois de cèdre, patchouli, vétiver…
Ex : Emporio he d’Armani, Platinum égoïste de Chanel, 1881 pour homme de Cerruti, …

– Les aromatiques :
Composés de thym, lavande, sauge, romarin, ou d’estragon, ils sont souvent aussi agrumes et épicés.
Ex : Drakkar Noir de Guy Laroche, Hugo d’Hugo Boss…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *