frais

Comment choisir son parfum d’été

L’été est bien là depuis plus d’un mois.On a rangé les parfums d’hiver,chauds et capiteux. Place aux parfums légers et frais. Mais comment choisir son parfum d’été ? Même s’il est des régions où le soleil peine à pointer le bout de son nez, Dar Al Musc vous donne quelques conseils bien avisés pour ensoleiller vos journées. Fragrances fraîches, fruitées ou sucrées,  zoom sur les tendances parfums de l’été de notre boutique en ligne.

Quel parfum pour l’été ?


L’été rime indéniablement avec fraîcheur. Alors on range soigneusement les parfums capiteux de l’hiver et on laisse place aux floraux et aux hespéridés. La chaleur estivale est telle qu’il est important que le parfum que vous portez ne soit pas fort. Des odeurs fraîches qui viennent contrebalancer avec les températures calientes de l’été. Sentir bon, oui. Mais pas n’importe comment.

Comment bien choisir son parfum d’été ?

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, et s’il y a des parfums qui plaisent à certains et pas d’autres, il y a des conseils bons pour tout le monde. Pour bien choisir son parfum d’été, il y a des astuces à savoir.

Les parfums hespéridés : ces grands amis de l’été

Tonique et rafraîchissant, le parfum hespéridé est la senteur idéale pour l’été. On va éviter le plus possible les accords chauds et capiteux de l’hiver et privilégier les accords frais aux notes d’agrumes tels que le citron, la bergamote, le pamplemousse, l’orange ou encore la mandarine. 

Les parfums fruités et exotiques

L’été rime indéniablement avec les vacances et tous les petits plaisirs qui vont de pair. Et rien de tels que les parfums hespéridés pour faire ressortir ce côté acidulé estival. Bergamote, orange, citron, pamplemousse ou mandarine, on aime les parfums fruités à souhait. Pour les amoureux de l’exotisme, n’hésitez pas à tester des fragrances à la vanille ou encore à la noix de coco. Les parfums aux notes exotiques et fruitées sont sans doute ceux qui savent jouer la carte de la séduction en finesse et en toute discrétion.

Les parfums épicés et floraux

Les beaux jours apportent avec eux vigueur et légèreté. Une saison où il est bon de privilégier les parfums revivifiants et frais à l’instar des parfums aux notes fraîches. Même si leur sillage est moins long que celui des parfums épicés et boisés, ils apportent une fraîcheur exceptionnelle. Osez la sensualité avec des fragrances à la fleur d’oranger ou au jasmin. Et pourquoi pas des notes florales sensuelles à la rose ?  Les amoureux inconditionnels de l’Orient apprécieront les parfums épicés aux notes chaudes et envoûtantes telles que la coriandre, la muscade, le poivre, la cardamone ou encore la muscade.  Et au jeu de la séduction, le musc Silky gagne à tous les coups !

Varier les plaisirs, se parfumer à petits prix avec des produits de qualité, c’est possible avec les parfums de chez Dar Al Musc. Offrez-vous plusieurs flacons frais et pétillants  sans vous ruiner. Chez Dar Al Musc, il y a des parfums qui se prêtent à toutes les saisons et d’autres qui ont leur période attitrée, les parfums tendances de l’été de la boutique sont sans conteste Krom, Musc Rose, Silky, Rajoul Sport, White Musk Maliki, Musc Tahara, Body Musk Maliki, et  Bella.
Et vous, avez-vous fait votre choix ?

 

téléchargement (6)

La rose en parfumerie

La rose est l’une des matières premières les plus utilisées en parfumerie. Elle incarne la féminité, la sensualité et la douceur, si bien qu’elle met tout le monde d’accord, hommes et femmes confondus. Et pourtant celle pour qui les parfumeurs s’amourachent, avait disparu des paysages grassois.  La rose centifolia renaît de ses cendres et à la demande des grandes maisons de parfum elle est replantée et cultivée à nouveau. Rose de mai ou Centifolia, zoom sur une fleur dont on ne saurait se passer.

Les différentes variétés de roses

Les roses sont des fleurs que l’on trouve partout. Il en existe différentes variétés qui poussent dans le bassin méditerranéen jusqu’aux Balkans ; en Bulgarie plus précisément.  Les parfumeurs ont un faible pour deux d’entre elles, la Centifolia et la Damascena. Nul ne niera que la rose aux cent pétales est celle que tout le monde attend impatiemment en mai,  l’unique mois de cueillette de l’année. Une cueillette ponctuelle qui a lieu près de Grasse et dont le nectar se monnaie à prix d’or. D’ailleurs,  90% de la production mondiale de cette variété de rose est cultivée dans ce pays niché entre les Alpes et la Méditerranée. Une production estimée à plusieurs tonnes de roses que viennent se partager les plus grands parfumeurs du monde.

La rose Damascena

La rose Damascena, autrement dit de Damas, est une rose qui est cultivée principalement en Bulgarie, au Maroc et en Turquie. Originaire de Syrie, cette fleur est la variété la plus répandue dans le monde pour son usage dans la parfumerie. On rapporte que la rose Damascena fut importée durant le treizième siècle par les Croisades. A l’instar de la rose Centifolia, l’environnement dans lequel est cultivée la rose jouera un rôle important dans le rendu de son parfum. Suivant son terroir, elle sera tantôt citronnée, tantôt épicée, tantôt fruitée.

La rose Centifolia, reine parmi les reines

Des roses il y en partout. Oui, mais voilà, des roses comme en fait à Grasse il n’y en a pas deux comme celles-là ! La rose centifolia que l’on retrouve dans le pays grassois est spéciale, unique. Appelée également rose de mai, mois où elle est récoltée, elle est puissante et délicate. D’ailleurs, on dit d’elle qu’elle est la rose d’excellence de la parfumerie. Une réputation justifiée qui a amené les grands parfumeurs à la convoiter. En effet, la rose Centifolia est la rose qui a le meilleur rendu olfactif, et ce que ce soit aussi bien dans la fabrication de concrète de rose que dans celle de l’eau de rose.

Les secrets de la cueillette de la rose Centifolia

La rose de Mai ne fleurit qu’une fois par an et le spectacle olfactif est toujours le même :  son parfum embaume toute la région de Grasse pendant cette période de l’année. La rose Centifolia, parce qu’exceptionnelle, se cueille le matin, dès que les premiers rayons de soleil font leur apparition.  C’est ainsi que l’on procède si  l’on veut que la rose nous toute cette  fraîcheur, tout ce parfum qu’elle a en elle. Les cueilleurs qui sont là pour l’occasion, prennent soin de ne cueillir que les roses ouvertes. Le geste est répétitif mais précis. Il ne faut pas être brusque afin de ne pas malmener la rose. De manière franche, on va donner un petit coup de main, sans tirer sur la rose. Il faut saisir la rose de la main par le pédoncule, la tourner,  et mettre un léger coup de poignet, en veillant à ne pas casser les boutons qui sont autour. La vue du pistil, indique que la fleur est prête à être cueillie.

La rose de Mai : véritable produit du terroir

Le parfum  si particulier, si complexe, si captivant de la rose de Mai provient du terroir. Tout un ensemble de facteurs viennent influer sur la qualité de la rose. Climat tempéré  à la fois humide, influences de part et d’autre de la mer et de la montagne, atmosphère saline, tous sont autant de critères qui vont apporter à la rose Centifolia tout sa particularité.  Le parfum de la rose a l’avantage de pouvoir se marier avec beaucoup de produits. C’est un produit précieux, très cher, qui  est employé dans divers produits cosmétiques.

Les différents procédés d’extractions de la rose

Il existe trois grandes techniques d’extractions de la rose. C’est le procédé d’extraction de la rose qui va déterminer son intensité.

  • La technique de macération à chaud : on obtient de l’infusion de rose, délicate et transparente.
  • La distillation à la vapeur d’eau : on obtient l’essence de rose qui est fraîche et fusante.
  • L’extraction au solvant volatil : on obtient l’absolue de rose qui est plus chargée d’émotions, plus complexe, plus opulente.

Les cueilleurs se languissent de récolter la rose si bien que chaque année le mois de mai rime avec euphorie. Explosive, intense, la cueillette se veut généreuse à l’image de toute cette patience, tout ce travail que l’on a réalisé l’hiver. Petit bijou végétal, la rose éblouit encore et toujours. Nul ne saurait la détrôner tant elle possède de multiples atours. Découvrez-la dans nos fragrances douces et sensuelles , telles que Musk Rose, Musc Ward Taifi ou le Vanillia Rose.

Familles olfactives

Les familles olfactives en parfumerie

Il existe en parfumerie plusieurs familles olfactives. Elles sont au nombre de 7 et permettent de définir de manière précise un parfum. Accord boisé, oriental, chypré, fougère, floral, hespéridé ou cuiré, les notes olfactives d’un parfum déterminent son caractère, son spectre, sa personnalité. Après avoir passé en revue avec vous dans notre précédent billet les différentes matières premières en parfumerie, Dar Al Musc vous présente aujourd’hui les 7 familles olfactives .

La pyramide olfactive : carte d’identité du parfum

La pyramide olfactive d’un parfum est une sorte de carte d’identité qui permet de le décrire avec détail et précision. Ces notes olfactives se repartissent en trois sphères. On a d’abord les notes de tête, puis les notes de coeur et enfin les notes de fond. Les premières notes sont celles qui donnent le ton du parfum, elles nous livrent les premières impressions que nous avons du flacon. Volatiles, les notes de tête  ne durent guère plus d’une heure. Les notes de coeur tiennent plus ou moins 3 heures et forment  l’âme du  parfum. Les notes de fond demeurent plus longtemps, des heures, voire des jours.

Les grandes familles olfactives

Le parfum est un mélange d’huiles essentielles dosé avec savoir et parcimonie. Masculin, féminin ou mixte, il appartient à différentes familles olfactives en fonction des accords qui le composent.

Un classement variable

Il existe différentes façons de classer les parfums. Parfois on trouvera 7 familles, parfois 8. Certains excluent la famille fruitée, d’autres ajoutent la florale, ou encore la fougère. Il y a unanimité cependant sur les boisées, orientales-ambrées, florales, hespéridées, chyprées, fougères et  aromatiques.

 Voici les grandes familles olfactives de la parfumerie.

La famille olfactive aromatique

On retrouve dans cette catégorie olfactive tous les accords composés d’herbes aromatiques telles que l’armoise, l’eucalyptus, la lavande, la menthe, le romarin, la sauge ou encore le thym. Appelées également notes agrestes, elles sont surtout employées dans les parfums masculins.

La famille olfactive boisée

C’est la famille oflactive masculine par excellence. Elle englobe les accords bâtis à partir d’huiles essentielles de bois tel que le bouleau, le cèdre, le santal, le vétiver, ou encore le patchouli. Les notes boisées marquent les parfums de leur empreinte sophistiquée, chaude, caractérielle, élégante, sèche. Une chaleur contrebalancée par la fraîcheur des notes aromatiques ou hespéridées que l’on ajoute souvent aux accords boisés.

La famille olfactive hespéridée

Dans cette famille, on retrouve les notes d’agrumes telles que le pamplemousse, le citron, l’orange, le petit-grain, la bergamote, la mandarine, dont on extrait l’huile essentielle renfermée dans leur écorce.  Frais, légers, les accords hespéridés font partie de la plus ancienne famille olfactive, et sont la base dominante des célèbres eaux de Cologne. Accessibles, attachantes,  les notes hespéridées séduisent tous les publics au premier abord, et ce qu’elles soient utilisées en parfumerie ou dans les produits d’entretien. Elles seront toujours présentes en note de tête et associées aux notes de coeur florales et un fond boisé, musqué ou chypré, tant elles sont volatiles.

La famille olfactive ambrée-orientale

Les accords orientaux ou ambrés sont des parfums aussi bien masculins que féminins. On retrouve dans cette famille les parfums aux notes chaudes et charnelles. Bois précieux et sensuels, vanille, notes ambrées, animales, balsamiques ou poudrées, l’accord oriental est une famille large et variée. On y compte d’ailleurs également les notes de résine comme la fève tonka, la coumarine, qui apportent aux parfums une odeur douce, amandée, poudrée. Fleurs, épices exotiques et notes de baumes dominent aussi les parfums orientaux.

La famille olfactive chyprée

C’est en 1917 que née cette famille de chyprés, lorsque François Coty créa le parfum du nom de Chypre. Les accords chyprés sont bâtis sur une pyramide olfactive type, avec un accord bergamote en notes de têtes, un corps floral (jasmin, rose) et fruité, et des notes de fond boisées. Une association réussie qui rend les chyprés riches et intenses.

La famille olfactive florale

Les parfums sont crées autour de notes florales. Cette famille olfactive comporte également plusieurs sous-familles : le fleuri-vert, le soliflore, le fleuri-fruité, le fleuri-boisé, le fleuri-marin… Les fleurs ou les bouquets floraux que l’on retrouve le plus souvent dans cette catégorie sont la rose, le jasmin, la violette, le narcisse, la tubéreuse ou encore le muguet. Caractérisée par son odeur naturelle, la note florale est l’une des plus importantes compositions en parfumerie féminine.

La famille olfactive fougère

Les accords dits “fougères” sont l’association de notes aromatiques, de mousse de chêne, de vétiver, de lavande, de coumarine ou de géranium. Cette famille tient son nom de Fougère Royale d’Houbigant. Tout comme pour la famille chyprée, on retrouve dans cette famille un schéma olfactif de base : des notes de têtes  lavandées, des notes de coeur florales avec le géranium et des notes de fond avec la mousse de chêne et la coumarine. On retrouve les notes fougères essentiellement dans les eaux de toilette pour homme, les mousses à raser ou encore les savons. Les fragrances fougères les plus célèbres sont Drakkar Noir, ou encore Kouros.

La famille olfactive cuirée

Elle porte ce nom car l’odeur qu’elle exhale rappelle celle du cuir tanné. Pour obtenir les notes cuirées, on associe généralement des matières premières naturelles comme le ciste-labdanum ou le syrax, à des matières premières synthétiques. Portés aussi bien par les femmes que par les hommes, les accords cuirés contiennent également des notes animales, de miel ou de tabac.

Hespéridés, florales, oriental, cuirées, ou fougères, chez Dar Al Musc les parfums sont de toutes les familles olfactives. Un amour des fragrances que l’on partage avec vous tous, car en tant qu’amateurs ou initiés de bonnes odeurs, nous formons tous une seule grande famille !