Perdre ses mots

Il en est qui admiratifs, passent des heures devant un tableau, et d’autres qui perdent leur latin devant un simple ruisseau. Les amoureux du parfum eux, arrivent encore et toujours à s’émerveiller, devant une pétale étreinte, dès l’aube, par la rosée. Des émotions il en pleut à son simple toucher, lorsque que des mots viennent se mêler aux sentiments, le nez inhale aussi bien les odeurs, qu’il aime une à une les nommer. Un don que très peu manie, mais que Dar Al Musc tentera de vous étayer.
Quand perdre ses mots au contact d’un effluve, laisse le cœur retourné…

Décrire un parfum

Le scénario est souvent le même en parfumerie. On vous tend ce papier buvard immaculé, imbibé de parfum que vous avez gentiment demandé d’humer. Et là, comment dire, quelque chose de spécial se produit.
Le cœur s’emballe, le nez s’émoustille, on aime c’est sûr, mais… Comment exprimer cette sensation que l’on ressent?
Le vocabulaire est limité, le plus souvent on se contente d’un « j’aime beaucoup », « c’est frais »… Ceux qui ne sont pas séduits aiment rétorquer par le fameux « non, c’est trop fort ». Mais quel est le véritable vocabulaire à employer pour dessiner ses impressions?

Une histoire de sentiments

S’il est aisé de décrire une personne, un objet, un paysage, mettre des mots sur ce que les effluves nous évoquent est beaucoup plus délicat. Et pourtant, on vous assure que les mots sont là, on les sent, on aimerait tellement dire ce que l’on éprouve, ce que le parfum nous évoque. Mais…. Silence radio. Il n’y a point de gêne à avoir, ceci est tout à fait normal.
Et ce, d’autant plus que les perceptions, les ressentis, diffèrent d’une personne à une autre. L’épris du boisé ne sera peut-être pas conquis par les mêmes effluves que l’amoureux du sucré. A chacun son parfum, à chacun son nez.
Il se murmure même, que le vécu d’une personne, ses souvenirs enfouis au plus profond de son être, rejaillissent au simple contact d’une fragrance.

Vocables autour du parfum

On ne devient pas nez au bout de quelques articles. Néanmoins, Dar Al Musc tentera de vous donner quelques mots, quelques qualificatifs pour étoffer votre vocabulaire olfactif.
On dira d’un parfum qu’il est classe, lorsque celui-ci nous inspirera raffinement, et nous dirons qu’il est capiteux, lorsqu’il éveillera nos sens. Le parfum délicat se distingue par des notes discrètes, légères pour ne pas dire abstraites. Elles sont présentes, mais semblent effacées. Le jus empreint d’élégance, de charisme sera qualifié de distingué. L’enveloppant lui, désignera le jus qui inspire le réconfort que ses notes douces transportent.
Lorsque le parfum ravive des souvenirs, il est évocateur.
Le doux est ce parfum qu’il nous rappelle la candeur, la pudeur. Une douceur qui émane de ses effluves sucrés.

Audacieux aux notes téméraires, attirant aux allures de mystère, peu importe la facette qui se cache en vous, il y a toujours un parfum pour qualifier ce qui sommeille en chacun de nous. Sucrés, boisés, ou ambrés, Dar Al Musc a les effluves pour faire parler vos sens. Qu’importe ceux qui nous inspirent, pourvu que l’on ait atteint la quintessence.
Mettre des mots à votre musc, c’est aussi ça notre mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *