Comment se parfumer

L’art de se parfumer

Le parfum est un art qui convient de manier avec délicatesse, véritable passion, il mérite attention et finesse.
Le parfum est sans conteste cette deuxième peau, cette partie de nous que nous chérissons tous. On aime mirer le flacon, le humer encore et encore.
Mais savons-nous réellement se parfumer ?
Maîtrisons-nous l’art de mettre en exergue sa quintessence, sa volupté?
Dar Al Musc vous initie à cet art, vous étaye les règles du parfum, pour que vous puissiez l’apprivoiser en un tour de main.

S’entretenir avec le parfum

Avant d’adopter un parfum, l’amadouer, le courtiser, il convient de le tester, le mettre à l’épreuve.
S’il plaît à certains, si mon voisin le porte bien, il se peut qu’il flirte mal avec ma peau.
Prenez soin de faire connaissance, glissez quelques gouttes au poignet, laissez-le caresser votre peau le temps de quelques heures, ou toute une nuit, pour mieux le retrouver à l’aube. Les notes de tête vous introduisent dans l’histoire du parfum, prenez le temps de découvrir les notes de cœur et de fond au petit matin.
Point de conclusion hâtive, la nuit porte conseil, et vous voilà humant amoureusement votre poignet pour en connaître le verdict. On aime ou on n’aime pas.
Qu’importe! Prenez le temps de choisir votre parfum. Une fois le coup de foudre établi, blotti dans votre léthargie,  le parfum peu à peu, dans votre vie s’immisce.

Dis-moi quel est ton parfum, je te dirais qui tu es

Qu’est-ce que le parfum si ce n’est une partie de nous ?  Telle une étoffe que l’on ne saurait défaire, il enveloppe notre corps, nos effets les plus personnels. Une chemise, un qamis, nos draps, nos poignets, le parfum a investi nos êtres, jusqu’à marquer notre identité.
Aussi foisonnantes que sont les âmes, les parfums offrent une multitude d’effluves,  les muscs sont une empreinte à la fois commune et intimiste, singulière et familière, personnelle et générique.
Boisé, épicé, doux, fruité, vanillé, ambré, sauvage, sucré, chacun aime porter le parfum qui le définit, pourvu qu’il ne dénature jamais ce qu’il a enfoui, qu’il ne dévoile jamais le secret qu’il garde pour lui.
Dis-moi quel est ton parfum, je te dirais qui tu es, mais tu n’embrasseras que l’apparent, l’intime ne saurait être dérobé…

Un parfum éphémère ?

Au-delà du fait d’avoir trouvé la perle rare, ce parfum qui nous plaira à tous les égards, la beauté du jus réside dans sa mise en relief.
Un art que très peu maîtrisent, et auquel Dar Al Musc vous convie.
Comment faire pour que ces effluves que l’on chérit tant nous collent le plus longtemps à la peau ?
La remarque qui revient le plus souvent chez les amoureux du parfum, c’est que les fragrances se dérobent rapidement.
Le parfum se défait, sans que nous n’ayons pu, à sa juste valeur, l’apprécier.
La courte tenue du parfum n’est que le fruit d’une maladresse, on vous explique en quelques points comment le faire perdurer…

Comment se parfumer ?

Bien souvent, les personnes lorsqu’elles se parfument, se jettent sur la bouteille, et pulvérise ici et là le parfum.
Vêtements, cheveux, cou, tout y passe !
Or le parfum, presque prude, ne dévoile ses effluves que sous l’effet de la chaleur.

Les zones du corps à cibler

Si vous voulez que votre parfum tienne, il faudra l’appliquer dans des zones bien précises que l’on nomme points de pulsations sensorielles. Ces fameux points où est concentrée la chaleur corporelle, sont derrière le lobe des oreilles, le cou, le torse, le buste, l’intérieur des coudes et des poignets, la nuque, les tempes et même le tour du nombril.
On commencera par glisser délicatement quelques gouttes de parfum sur les poignets, le mieux est d’éviter de les entrecroiser pour ne pas éteindre les notes. Ensuite, toujours à l’aide de notre poignet, déposer ici et là le parfum aux endroits cités plus haut. Inutile d’en mettre des tonnes.
Le but étant de parfumer et non d’étouffer le parfum.
Il est également intéressant de se parfumer les cheveux.
Selon la longueur on parfumera différemment : on embaumera les racines si les cheveux sont courts, et on habillera les pointes de parfum s’ils sont longs.

Et les vêtements dans tout ça

Pour celles et ceux qui aiment que leurs vêtements* soient imprégnés de leur jus, sachez que la soie est à proscrire au risque de la tâcher.
Vous pouvez parfumer vos vêtements, à condition qu’ils soient de coton, de velours ou de laine.
En effet, il faut absolument éviter de parfumer les vêtements faits de matières synthétiques.
Ces derniers ont tendance à accentuer l’odeur du parfum et en même temps de très vite l’absorber. Rien de tel qu’un musc noble, sur un vêtement noble !

Se délecter d’un parfum, l’apprécier et en atteindre la quintessence, voilà la mission que Dar Al Musc s’est donnée. Des muscs aux effluves les plus envoûtants les uns que les autres, désormais avec nos conseils avisés, l’art du parfum, pour vous, n’a plus de secret.

* Nous ajouterons que pour nos soeurs, le parfum est un vêtement à porter chez soi et ce, conformément à ce que nous enjoint Allah Ta3ala.