cropped-LOGO.jpg

Nous faisons la différence

Chez Dar Al Musc nous ne nous sommes pas improvisés parfumeurs du jour au lendemain, cela est avant tout le fruit d’une passion pour la parfumerie depuis plusieurs années, ainsi que de nombreuses recherches sur le parfum, et son histoire à travers les âges, et les cultures.

Nous avons appris les secrets du monde de la parfumerie, auprès des plus grands parfumeurs français, comme les célèbres maisons de parfumerie Grassoise Galimard, et Fragonnard entre autres…
Nous avons aussi beaucoup appris pendant nos longs voyages aux Émirats Arabes Unis, et au Sultanat d’Oman, qui sont deux grands pays producteurs, et créateurs de magnifiques fragrances orientales.

Ce savoir-faire acquis, nous permet aujourd’hui de faire la différence et de créer nous-mêmes des fragrances 100% originales, avec les meilleures essences sur le marché.

Nous avons donc pour but, de vous faire découvrir le monde de la parfumerie haut de gamme, et vous faire découvrir nos créations, ainsi que les créations des grandes maisons de parfumerie du Moyen-Orient, et de France.

Nos produits proviennent pour la plupart de France, ainsi que du Moyen-Orient. Tous nos produits sont aux normes européennes, leur qualité, et le sérieux de nos fournisseurs n’est plus à prouver, car ils sont mondialement connus dans le milieu de la parfumerie depuis plusieurs décennies.

Et c’est là que Dar Al Musc se démarque encore de la concurrence, car nous travaillons avec des grands labos de parfumerie français, qui ont pour clients les grandes marques de la parfumerie internationale.
La qualité, et la longue tenue de nos fragrances sont vraiment exceptionnelles.
Et beaucoup de nos clients sont impressionnés par le sillage et leurs longues tenues.

Il vous suffit juste d’essayer nos muscs pour les adopter, et mettre définitivement une croix sur les eaux de toilettes remplies à 84% d’alcool, ou bien encore des muscs bas de gamme provenant d’Egypte et de Chine, et qui ne tiennent même pas une heure sur la peau…

Chez Dar Al Musc nous faisons toujours la différence en privilégiant la qualité de nos produits, et en restant les plus compétitifs du marché.
Nous commercialisons nos muscs au prix toujours le plus bas possible, ainsi que les ouds, et les bakhoors des célèbres maison de parfumerie moyen-orientales.
Comme les célèbres parfumeurs Surrati, Ajmal, Al Haramain, et bien d’autres encore…

Il vous suffit juste de faire un tour sur les prix de la concurrence pour constater que nous sommes de loin les moins chers… et que la qualité de nos produits fait la différence…
Certains concurrents nous ont même fait le reproche de ne pas vendre assez cher nos muscs, et de casser les prix du marché…

C’est encore là que Dar Al Musc fait la différence, car comme je vous l’ai dit plus haut, notre but avant tout c’est de vous faire découvrir des parfums hauts de gamme au meilleur prix, avant de faire des profits.

Nous nous contentons très bien de ce qu’Allah nous donne comme subsistance, et nous en sommes reconnaissants wa al hamdûliLah.
Nous tenons à remercier sincèrement tous nos fidèles clients, et clientes qui participent à faire connaître notre site, notre blog, et tous nos produits.

Qu’Allah vous préserve, et vous récompense grandement.

Fraternellement.

image

Les bienfaits de l’usage du parfum en Islam.

La bonne odeur étant une nourriture de l’âme qui est le support des forces, et les forces augmentant avec le parfum, car il est bon pour le cerveau, le cœur, et les autres organes internes, il réjouit le cœur, égaie l’esprit et plait à l’âme.

Il est la meilleure et la plus compatible des choses pour l’âme, et il existe un lien proche entre lui et la bonne âme.

Le parfum était une des deux choses qu’aimait en ce monde le meilleur des bons, que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui.

On rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم ne refusait pas le parfum. (Al bukhari 5929)

Il dit également :

“Celui à qui on offre du parfum, ne doit pas le refuser, car il est de bonne odeur et facile à porter.”

(Muslim 2253)

Abu Hurayra (radiAllah anhu) rapporte que le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit :

“Celui à qui on offre du parfum ne doit pas le refuser, car il est facile à porter et de bonne odeur.”

(Sahih Abu Dawud 4972)

On rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

” Allah est bon et aime le parfum, propre et aime la propreté, généreux et aime la générosité, munificent et aime la munificence.

Ibn Abi Shaybah rapporte que le Prophète صلى الله عليه وسلم avait un flacon duquel il se parfumait.

Il est authentifié qu’il a dit صلى الله عليه وسلم :

“Allah a un droit sur chaque musulman qu’il se lave tous les sept jours, et s’il a du parfum il doit en mettre.”

(Sahih Ibn Khuzaymah 1761)

Le parfum a cette propriété d’être aimé par les Anges et de faire fuir les démons, et la chose la plus aimée des démons est l’odeur puante et détestable.

Les bonnes âmes aiment la bonne odeur, alors que les âmes mauvaises aiment la mauvaise odeur, et chaque âme penche vers ce qui lui convient : les mauvaises sont pour les mauvais et les mauvais sont pour les mauvaises.

De même, les bonnes sont pour les bons et les bons sont pour les bonnes.

Même si cela concerne les femmes et les hommes, cela englobe également les actes, paroles, nourritures, boissons, habits et odeurs, en raison de la généralité des termes ou leur signification.

(L’authentique de la médecine prophétique, Ibn Al Qayyim, p.221.222, éditions Tawbah)

image

Le Musc

En parfumerie, le musc est la sécrétion odorante d’une glande abdominale du chevrotin mâle.
Cette glande a l’apparence d’une poche ovale ou ronde, d’environ 3 à 8 cm de diamètre, située sous la peau du ventre de l’animal, entre l’ombilic et les organes sexuels.
Le chevrotin porte-musc est un ruminant de la famille des moschidés qui vit sur les très hauts-plateaux d’Asie (Himalaya, Asie centrale).
Il ressemble à un petit chevreuil primitif et son poids est d’environ 10 kg.
C’est un animal solitaire, belliqueux qui marque son territoire grâce à l’odeur de ses sécrétions.
Pour protéger l’espèce, la chasse a été interdite et l’exportation de musc est sévèrement réglementée.
Autrefois, il fallait tuer le chevrotin pour récupérer ses glandes.
On a ensuite tenté l’élevage, mais la sécrétion cessait en captivité.