LA FEVE TONKA

La fève tonka en parfumerie

Vanillée, chaude, gourmande, la fève tonka exhale un parfum envoûtant que l’on ne saurait clairement décrire.  Elle est depuis un peu plus d’un siècle, un ingrédient emblématique de la parfumerie de luxe. Véritable précieux, cette amande enivrante est également très prisée en cuisine.  Dans les crèmes brûlées, les desserts au chocolat, ou encore les compotes, elle parfume délicatement les mets de ses notes mi-amande, mi-vanillle, mi-caramel. Capricieuse et capiteuse : quand la fève tonka fait tourner la tête des parfumeurs !

Qu’est-ce que la fève tonka ?

La fève tonka est issue du fruit du coumarou ; un arbre tropical qui ne pousse qu’en Amérique du Sud, plus précisément du Mexique au Brésil. Cet arbre endémique est l’objet de toutes les attentions. D’ailleurs, la fève tonka la plus recherchée se trouve dans une région reculée du Venezuela. Cette matière première rare est d’une richesse aromatique sans pareil, si bien que les grands parfumeurs en sont captivés depuis plus de cent ans.

Fève tonka : la capricieuse

La fève tonka est l’un des ingrédients naturels les plus raffinés de la parfumerie de luxe. Capricieuse, sa récolte est très souvent source d’appréhension et de stress. Chaque année la tension est à son comble. Les cultivateurs de la fève tonka veille sur leur protégée avec attention, car nul ne peut prédire si la récolte sera fructueuse. Récoltée de génération en génération depuis plus d’un siècle, elle est un véritable enjeu économique mais aussi environnemental, pour les habitants de cette région.  

 

Un engouement toujours plus grandissant

La fève tonka est réputée pour ses qualités olfactives. Ses notes gourmandes et animales n’ont jamais lassé les parfumeurs. Si l’amande chouchou des grands nez connaît un regain ces dernières années, c’est pour répondre à la forte demande du secteur du parfum et des cosmétiques des pays riches.

 

Du tabac au flacon

La fève tonka est indétrônable, les parfumeurs l’aiment. Et pourtant, ils ne sont pas les premiers à l’avoir utilisée. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce sont les fabricants de tabac qui en tombèrent amoureux bien avant les créateurs de parfum. En effet, l’arôme chaleureux et très singulier de la fève tonka ont fait d’elle un ingrédient de premier choix dans la fabrication de cigarettes.  De l’industrie du tabac à celle du parfum de luxe, les univers s’opposent totalement. Mais c’est bel et bien la parfumerie qui a su révéler les atours de la fève tonka.  

La fève tonka en parfumerie

L’extrait naturel de fève tonka est très convoité en parfumerie si bien que sa commercialisation génère des revenus pharaoniques pour les pays qui l’exportent. Son prix onéreux a poussé certains laboratoires à reproduire son odeur. Une molécule de synthèse qui viendra très vite concurrencer la fève tonka.

De la fève tonka à la coumarine artificielle

La coumarine est la molécule dominante de la fève tonka. Dès le XIXème siècle, elle sera isolée puis reproduite dans les laboratoires. Appelée coumarine artificielle ou de synthèse, cette molécule odorante est aujourd’hui présente dans plus de 90 % des parfums du marché. Même si son prix est moins coûteux que l’extrait naturel de la fève tonka et qu’elle permet de réaliser de plus grands bénéfices, elle ne remplacera jamais l’absolue de fève tonka.  Les parfumeries de niche en sont conscientes et en véritables amatrices d’ingrédients de luxe, elles continuent d’utiliser l’absolue. Une fidélité à l’amande qui s’explique par ses  qualités olfactives exceptionnelles.  

 

Les caractéristiques de la fève tonka

Un parfum est construit sur une pyramide olfactive qui comporte trois niveaux. En effet, on a d’abord les notes de tête, puis les notes de coeur, et enfin les notes de fond. La fève tonka est une note qui s’exprime en notes de coeur. Son sillage se poursuit jusqu’aux notes de fond où elle tiendra sur la peau des heures durant. Chaude et sensuelle, l’absolue de fève tonka est le plus souvent associée aux muscs, aux notes boisées, aux ambres ou encore aux notes fraîches.  Si les parfumeurs l’apprécient, c’est parce que contrairement à la coumarine qui est mono-thématique, la fève tonka a des facettes plus gourmandes, plus animales, plus vanillées. Son odeur qui rappelle allègrement l’amande, apporte au parfum une touche suave

La fève tonka recèle un secret que seuls les parfumeurs connaissent. Elle est un véritable parfum en soi. Elle exhale un parfum exceptionnel qui est de loin plus complexe, plus élaboré, plus fin que celui de la coumarine. Si l’amande du coumarou vous intrigue, Dar Al Musc vous invite à vous délecter de son parfum chaud et capiteux avec son parfum Délice de tonka.