Collection privée

Les collections privées en parfumerie

Des voyages, des histoires, des atmosphères, les collections privées en parfumerie sont d’abord le reflet d’une ambiance avant d’être parfum. C’est tout un univers qui est créé autour du jus ; le flacon attise la curiosité, son image intrigue, on devine à travers son nom ses notes et son histoire. Si certains voient en la parfumerie de niche un génie marketing, d’autres y voient surtout un retour aux sources, comme si l’on rendait à la parfumerie ce qui lui appartenait : prestige et authenticité. Les collections privées ou quand la parfumerie de niche renaît de ses cendres. Dar Al Musc lève le voile sur ce business aussi captivant que juteux.

Le parfum : du produit de luxe au bien de surconsommation

 

Le parfum est un accessoire indispensable aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Si autrefois il était signe de richesse, qu’il était presque destiné à une élite, son usage s’est aujourd’hui vulgarisé, au point où certains changent de parfum comme de chemise. Cette popularisation du parfum est dû en grande partie à la surconsommation dans laquelle nous baignons, car si jadis il fallait plusieurs années pour créer un parfum, de nos jours, une seule année suffit à la naissance de deux ou trois fragrances. Un rythme effréné que suivent les parfumeries afin de répondre à une boulimie olfactive chez le client. Une hyper-consommation non sans conséquences ….

Collection privée : quand les grandes marques s’y mettent

 

Devant cette paupérisation du parfum, les grandes marques ont très vite flairé qu’il leur fallait se démarquer pour pouvoir survivre. Il n’était nullement question d’abandonner la parfumerie sélective, seulement de développer une nouvelle gamme de jus plus attrayante, plus travaillée, plus select. Une collection privée de parfums à l’instar des parfumeries indépendantes sonnait comme une évidence. Dior, Guerlain, Armani, Chanel, Yves Saint Laurent, Tom Ford, Dolce & Gabbana ; la crème des crèmes de la parfumerie s’y met et le résultat tant attendu est au rendez-vous … Des flacons de parfum vendus à plus de 100 € . Le pari est gagné.

Une stratégie marketing bien ficelée

 

Si les collections privées connaissent un succès de plus en plus grandissant, c’est en partie grâce à une stratégie marketing bien ficelée. Les parfums ne sont disponibles que dans un nombre de points de vente réduit, et surtout en quantité limitée.  Il est important de créer ce sentiment d’exclusivité chez le client. Même si les prix des flacons de la parfumerie sélective sont souvent contestés (prix trop élevés comparés aux coûts réels), ceux des collections privées sont quant à eux justifiés.  

Le parfum, ce nouveau Graal

 

Précieux, original, riche, exclusif, le parfum issu de la parfumerie de niche est présenté comme un nouveau Graal que les initiés des effluves s’arrachent. Ce marché signe la renaissance de la parfumerie ; laquelle s’essouffle et s’engouffre dans des fragrances standardisées.

Esthètes, badauds et blasés : un public conquis et confirmé

 

Il y a ceux qui aiment l’authentique, ceux qui aiment le changement, et les curieux. Depuis un peu plus d’une décennie, le public est habitué à sentir des parfums gourmands, peu importe la maison de parfum, les jus se ressemblent tous, à quelques exceptions près. Les nez sont saturés … Cette standardisation va pousser les esthètes, les badauds et même les blasés à s’intéresser de plus près au parfum, au VRAI PARFUM.  Les créateurs indépendants, ou pas, vont donc répondre à cette nouvelle demande. Il faut satisfaire la curiosité olfactive de ces nouveaux amateurs de parfum, étancher leur soif de renouveau, de singularité sur leur peau. Une envie que les parfumeurs veulent à tout prix assouvir.

Ne pas brûler les étapes

 

Si la demande est grandissante, il n’en demeure pas moins que les maisons de parfum prennent leur temps pour créer un parfum d’une collection privée. Pas question de brûler les étapes. Si les grands marques ont aujourd’hui toute leur collection privée, ce sont les maisons de parfum indépendantes qui tirent réellement leur épingle du jeu. Le public est vraiment en quête d’exclusivité. On fait alors appelle à des créateurs de parfum qui vont d’abord esquisser une histoire, des notes, un nom, un flacon, et enfin un packaging. Chaque chose en son temps ; d’une part parce que le client est à la recherche de matières premières de qualité, mais aussi et surtout parce que le parfum reste un outil de séduction, de sensualité, auquel une belle histoire qui fait rêver doit forcément y être attachée.

Les collections privées sont une invitation à l’exercice : inviter le client à ne pas être guidé par les affiches et les promos alléchantes, mais par son nez. Sentir et ressentir un parfum, être capable de décrire une pyramide olfactive, se délecter tout simplement d’un parfum comme il se doit. Avec notre collection privée inspirée directement des grandes maisons de  la parfumerie, Dar Al Musc vous initie aux effluves de qualité. Toute comme la haute couture a ses collections haut de gamme, la parfumerie s’essaie aussi à la haute parfumerie …