Matières première végétales

Les matières premières en parfumerie

On entend par matières premières, les ingrédients employés par le parfumeur pour créer un parfum. Il existe en parfumerie plus de 4000 matières premières lesquelles sont classées en plusieurs catégories. Matières animales, matières végétales ou matières de synthèse, elles apportent toutes au parfum leur touche personnelle. Dar Al Musc vous présente les grandes lignes de ces matières aux combinaisons, aux mélanges, aussi improbables qu’infinis.

Les différentes matières premières en parfumerie

 Synthétiques ou naturelles, les matières premières sont une richesse olfactive exceptionnelle pour le parfumeur.

Les matières premières animales

Il existe en tout six essences animales qui sont utilisées dans la fabrication de parfums. Aujourd’hui, employées sous leur forme synthétique, que ce soit pour des questions d’éthique ou de réglementation, les matières premières animales sont indispensables pour le parfumeur. Il émane d’elles une sensualité telle que la plupart des parfums du moment en contiennent. Mais ces matières sont surtout appréciées pour leurs propriétés fixatives. En effet, la civette, le musc, le castoréum, l’hyraceum, l’ambre gris ou encore la cire d’abeille sont d’excellents fixateurs de parfum.

En revue

  • La civette : cette matière première désigne la sécrétion d’un chat musqué sauvage que l’on trouve en Ethiopie. Désormais interdite, on retrouve la civette seulement sous forme synthétique. Si à l’état pur son odeur est fécale, forte, voire violente, une fois diluée la civette apporte rondeur, sensualité et chaleur au parfum. Le tout sur un fond animal. Elle est un excellent fixateur et de grandes marques aiment l’employer dans leur jus. On pense notamment à la maison Chanel avec son N°5 et son fameux Coco Mademoiselle. Des parfums addictifs qui durent plusieurs jours, même des semaines, sur les vêtements.
  • Le musc : il s’agit d’une sécrétion produite par le chevrotin porte-musc originaire d’Asie ; plus précisément du Tibet.
  • L’ambre gris : cette matière très prisée en parfumerie est causée par une irritation intestinale développée chez  les cachalots. L”ambre gris est ni plus ni plus une excrétion due à une mauvaise digestion de becs de calamars par ces grands mammifères marins.
  • L‘hyraceum :  il s’agit d’une petite pierre produite par le Daman du Cap, un petit mammifère d’Afrique du Sud à l’apparence de petit rongeur. L’hyraceum est une masse collante formée d’urine et excréments, que l’animal produit.  Cette excrétion de l’animal  va se pétrifier  après des siècles et des siècles de vieillissement, et prendra l’allure d’une petite pierre de couleur brune.
  • La cire d’abeille : même s’il n’existe pas d’huile essentielle de miel, les parfumeurs aiment inviter des notes mieillées dans leurs parfums. En effet,  ils emploient  l’absolue de cire d’abeille à l’odeur miellée, verte, boisée, cireuse. Accords chyprés, floraux ou orientaux, le miel est une note qui marque le parfum de son aspect cuiré, miellé, anisé, animal, chaud et fruité.
  • Le castoréum : c’est une sécrétion huileuse et odorante issue des glandes situées entre les parties génitales et l’anus du castor d’Amérique du Nord et d’Eurasie. Substance grasse et recherchée, le castoréum a une odeur forte, singulière, très animale, agressive, qui s’adoucit une fois diluée. Chaude et douce, son odeur rappellera alors l’huile animale, le cuir, et même la fourrure. Il est employé dans les accords orientaux et/ou ambrés. Autrefois, pour l’extraire il fallait tuer l’animal. Avec les progrès de la chimie moderne, le castoréum utilisé aujourd’hui en parfumerie  est un castoréum synthétique.  La finesse n’est pas la même, mais l’effet recherché y est. Et le castor est surtout protégé.

Les matières premières végétales

Les matières végétales se divisent en 3 grandes catégories : les fleurs, les fruits, et les herbes, les plantes et les bois.

Les bois, les plantes et les herbes

Les herbes et les plantes sont utilisées de façon optimale, parfois même dans leur intégralité, comme c’est le cas pour le romarin. On utilisera les graines du gingembre et du vétiver, les feuilles de la verveine et du patchouli ou encore les graines de la fève tonka, de la cardamome ou encore la coriandre. Certains végétaux sont employés exclusivement dans les fragrances masculines auxquelles elles apportent fraîcheur, tonicité et sensation de propreté, de netteté, tels que le basilic, la menthe et la marjolaine

Dans les matières premières végétales, on compte les arbres dont on prélève l’écorce. Mais aussi la résine, le bois, et même les mousses se développant sur l’écorce (on pense à la mousse de chêne). L’encens, la myrrhe et le labdanum entrent dans la catégorie des arbres. La cannelle, le bouleau et le santal ; dans celle des bois. On peut aussi noter d’autres bois utilisés en parfumerie comme le patchouli, l’essence de pin, le santal, le cèdre de Virginie ou encore  le bois de Gaïac.

Les fleurs

Les notes florales sont la coqueluche des parfums féminins si bien qu’il est presque impensable d’imaginer un jus à destination des femmes sans celles-ci. Il existe plusieurs fleurs odorantes lesquelles apportent chacune leur caractère qui leur est propre au parfum. On a le Ylang-Ylang qui nous vient de l’Océan Indien et évoque la sensualité charnelle. Le muguet lui incarne la candeur, l’innocence. Et on a au milieu de tout ce champ de fleurs, la tubéreuse, la rose, le jasmin et l’iris, qui forment le bouquet de fleurs noble par excellence. Sans oublier les autres fleurs que sont le mimosa, la lavande, les narcisses, la violette ou encore la fleur d’oranger.

Les fruits

Les notes fruitées sont très estimées aussi bien par les parfumeurs que par le public. Ces matières premières sont issues principalement de la famille olfactive des hespéridées, constituées d’agrumes. Modernité et originalité, fraîcheur, tonicité, les notes fruitées apportent aux jus des touches bien personnelles. En dehors de ces notes hespéridées, la pomme, la vanille, la pêche et le melon sont également très utilisés.

La palette du parfumeur est un peu à l’image de celle du peintre ; diverse et variée. Chez Dar Al Musc, il y en a pour tous les goûts, pour tous les nez ^^.

ambre-gris

L’ambre en parfumerie

L’ambre. Le nom fait rêver autant qu’il porte à confusion. A son évocation,  on ne sait jamais si l’on parle parfum ou bijou. L’ambre gris est une matière très prisée en parfumerie, qui tient son nom de l’arabe “anbar”, qui signifie cachalot. L’ambre jaune, lui, est une pierre qui apporte une touche d’exotisme en bijouterie. Entre parfum et joaillerie, Dar Al Musc lève le voile sur l’ambre aujourd’hui.

Halte aux idées reçues

Si vous êtes de ceux qui croient que l’ambre gris est du vomi de baleine vous serez surpris à l’issue de ce billet. Cette substance aussi mystérieuse que fascinante n’a pas fini de dévoiler ses secrets.

L’ambre gris, vomi de baleine vous avez dit ?l ambre gris

L’ambre gris est une substance causée par une irritation intestinale que les cachalots développent en ingérant des calamars qu’ils ne digèrent pas. Ce sont précisément les becs de ces mollusques qui sont à l’origine de la formation d’une masse, laquelle peut entraîner  une occlusion intestinale. Dans le cas contraire, le cétacé va rejeter ces amas dans la mer qui, à la merci des vents et des marées, s’oxyderont et vieilliront au contact du sel marin et de l’eau. Cette sorte d’excrément conçue à la perfection fascine toujours autant. Son origine peut paraître surprenante. Lorsque l’on sent l’ambre gris, tous les nez  s’accordent à dire que son odeur est “fécale”. Pourtant personne avant Christopher Kemp ne s’était posé la question des véritables origines de l‘ambre gris.

Christopher Kemp et l’ambre gris

Biologiste moléculaire de formation, Christopher Kemp est un américain originaire du Michigan qui s’intéresse à l’ambre gris. Il est difficile de définir à partir de quand, et sur quelle base, l’on a commencé à associer l’ambre gris au vomi de cachalot. D’ailleurs, nombreuses sont les personnes qui continuent à le définir comme tel. Or, aucune preuve réelle ne vient étayer cette thèse, tout comme il n’y existe aucune raison de le croire. Sans doute est-ce plus digeste de croire que l’ambre gris est du vomi de baleine plutôt que de l’excrément. Plus acceptable certes, mais pas véridique du tout ^^. L’ambre gris étant produit par l’intestin postérieur, il y a de fortes chances que la thèse que tout le monde soutenait jusque-là tombe à l’eau. Qu’importe ! Ce qui nous intéresse c’est son parfum ….

A quoi ressemble l’ambre gris ?l ambre gris

Oxydé, vieilli, l’ambre gris n’a pas de forme générique. Tantôt il se présentera en gros bloc, tantôt en petit fragment. Ce qui le rend beau et unique, c’est que chaque petit bout de lui est singulier. On le distingue aisément des autres. Petites pierres foncées ou grands pavés aux pourtours blanchâtres, les chasseurs de ce Graal, le reconnaissent parmi tant des milliers de pierres. L’expérience, la technique, la curiosité et l’amour pour cette substance noble et rare, font de l’ambre gris une matière prisée par les parfumeurs, que les amateurs tentent de leur fournir. Au vu de son prix, on comprend l’engouement des chercheurs. En effet, on a tous eu en mémoire cette histoire extraordinaire du britannique qui, en 2013, au cours d’une balade en bord de mer avec son chien, fit l’étrange découverte d’une grosse pierre ; l’ambre gris. Vendue à plus de 50 000 €, après ça, qui n’aurait pas envie de passer les plages au peigne fin ? ^^

L’ambre en parfumerie

L’ambre est une note exceptionnelle utilisée depuis des millénaires en parfumerie orientale. Et si aujourd’hui l’ambre est constitué d’une association unique entre des baumes précieux des résines et de la vanille, au Moyen-Age, cette substance était uniquement issue des concrétions intestinales des cachalots. Reconnue pour ses vertus aphrodisiaques, la poudre parfumée qui en exhalait après séchage, entrait dans la composition de parfums sensuels et enivrants. L’ambre fait partie des notes majestueuses et essentielles de la parfumerie orientale tant il sait sublimer les parfums. On le retrouve dans de nombreux parfums luxueux auxquels il donne un charme indéniable et de la puissance. Cette odeur est très difficile à reproduire en laboratoire.  Forte et singulière , elle est très recherchée par les parfumeurs.

L’ambre gris, ce mystérieux accord

L’ambre gris est une substance énigmatique, une sorte de superposition de notes, d’odeurs.  Au départ, il est noir, visqueux, collant, un brin goudronneux, malléable et mou. Avec le temps, l’ambre gris durcit, devient résineux, cireux et blanchit ; c’est comme s’il s’était forgé une carapace, qui révèle peu à peu ses notes au fur et à mesure qu’on le hume.

L’ambre gris : des notes et des souvenirs

Son odeur est animale, musquée, des notes lourdes et puissantes, et plus on le sent, plus on s’en approche, et plus les notes florales jaillissent. S’invitent aussi, des notes de tabac blond, on flirte avec la boîte à cigares, les épices orientales, les feuilles mortes, la vanille, le crémeux. Chaque nez imprègne sa mémoire olfactive différemment. Tel est le génie de l’ambre gris ; évoquer des souvenirs totalement opposés mais qui se rejoignent finalement. D’ailleurs, le paradoxe dans cet accord, c’est que depuis des siècles, les gens ont peiné et peinent toujours à définir, à qualifier, l’ambre gris. Aucune étiquette fixe, seuls des qualificatifs communs : animal, fécal, chaud, boisé. D’autres encore y voient l’odeur de l’encens que l’on brûle dans les vieilles églises… Les morceaux de l’ambre gris sont différents, avec des caractéristiques propres à chacun, ce qui rend la description encore plus difficile.

L’ambre gris synthétique

L’ambre gris coûte très cher parce que rare. En effet, seulement 1% des cachalots en produiraient. C’est la raison pour laquelle  l’ambre que l’on retrouve dans les parfums est de l’ambre synthétique. Cet accord reproduit dans les laboratoires permet aux grands parfumeurs d’agrémenter leurs jus de cette note aussi addictive qu’ attractive. Non volatile, cette substance lie les fragrances, les mélange, les harmonise, et les stabilise. L’ambre gris permet au parfum de rester plus longtemps sur la peau de ceux qui le portent.

Krom, Attar Sheikha, Attar Medinah, Mûkhalatt Al Emirates, Body Musk, Dar Al Musc a invité l’ambre dans plusieurs de ses muscs. Qu’attendez-vous donc pour succomber à la beauté et au charme que l’on connaît à la parfumerie orientale ?